Parution de mon livre sur Jules Simon

Jules Simon aimait à dire qu’après leur mort, « les grands ont à redouter la colère des survivants, et les petits, leur indifférence. Tous, tant que nous sommes, nous étalons notre marchandise pendant trente ou quarante ans, selon que Dieu nous prête vie ; quand il nous arrête et nous force à déserter notre étalage, nous avons grand besoin d’un avocat qui en fasse un bon catalogue. »

phj_jules_simon_portrait_nom

J’espère avoir été un avocat à la hauteur en entreprenant la rédaction de sa biographie, qui vient d’être publiée par les Éditions Libréchange sous le titre : Jules Simon, le libéral oublié (1814-1896).

Si vous voulez en savoir plus, la quatrième de couverture du livre est disponible ici.

Vous pouvez également consulter cet article de Contrepoints.

Publicités